lundi 28 décembre 2009

Noël again!

After a family Christmas in Paris, full of joy, food and music, we had another reunion here, with the "other side" of the family, and more fun and food.


Et en bonus, le superbe petit colis de ma swappeuse du tour dans mon sac, Carocrochète, qui m'a gâtée d'un assortiment de surprises très finement choisies et assorties à mes goûts.

Et comme la vie est belle, départ demain pour une escapade en amoureux.... à l'année prochaine.

lundi 21 décembre 2009

The knot before Christmas

A hilarious photo found on Craftypod's blog, taken from a vintage macrame book, which epitomises all you love to hate about crafting.

Question originalité, ce n'est pas la gloire! voici, tout aussi typiquement dans l'esprit d'un Noël traditionnel, mais je l'espère un poil moins ridicule, le petit jeté de canapé en patchwork machine, que j'ai enfin assemblé hier, après des années de semi-oubli au fond de mon armoire à tissus.

dimanche 29 novembre 2009

Vive les pingouin(e)s

This morning I sat down at my desk meaning business: Lessons to prepare, reports to write, papers to mark, you know, the usual round of spirit-lifting tasks that keep teachers happy of a Sunday morning.
I really did mean not to check out my email.
I really did mean not to have a quick glance at Ravelry.
But sitting at your desk is like going to the kitchen for a glass of water. There are strange attractors (the biscuit tin, the fridge...) and obviously I found myself opening a sweet message from my dear friends Célia and Christelle, and clicking on a link from a Ravelry forum.


Et comme le hasard s'appelle sérendipité, ce matin je trouve des pingouin(e)s sur mon chemin:
D'abord la carte de voeux charmante et musicale de mes copines.
Et puis le site de Kristle Chester, alias the Knitting Penguin, qui propose un prime un concours pour se faire connaître.
Je passerais bien la journée sur leur petit bout de banquise, mais d'autres tâches, hélas, m'appellent.

samedi 21 novembre 2009

Late bloomer


The Dark Lady, an Austin rose, has just put out four beautiful blooms, even though it has shed most of its leaves. In fact, we are enjoying an amazing spell of warm sunny weather, and it is hard to believe that this is late November, if it were not for the ubiquitous Christmas decorations that are cropping up all over the place.

Les petits chalets alignés sur le Cours Mirabeau, loués à prix d'or sans doute par des forains pleins d'optimisme, qui semblaient déjà assez décalés sur une avenue provençale en décembre de l'an dernier, sont carrément incongrus par ces journées quasi-estivales où on se promène en bras de chemise. Chque fois que je passe par là, c'est le même sentiment de dégoût qui me vient, envers cette invasion mercantile de l'espace public, qui tourne à l'indécence dans une ville qui ne supporte pas de voir les tentes des SDF s'installer sur une place, mais étale au même endroit un marché de Noël dès la mi-novembre.

samedi 14 novembre 2009

Happy birthday to me


Une année de plus, et les feuilles mortes se ramassent à la pelle en cet anniversaire d'automne.

mardi 3 novembre 2009

Panique au village


Total foutraque et jubilatoire: j'emprunte les clichés éculés aux critiques de Télérama pour vous dire d'aller voir en urgence ce film qui mêle l'ambiance surréaliste des meilleurs "Striptease" (normal, ils sont belges) au délire mécaniste de Wallace l'inventeur, le tout plongé bien profond dans une régression assumée: on a sept-huit ans, et on joue à plat ventre sur le tapis du salon, en faisant tous les personnages, et les effets sonores en prime.

Bon, je ne crois pas qu'en cas de tendance à l'épilepsie vous en sortirez indemne: la technique d'animation donne un résultat tellement saccadé que les balancements de caméra nauséigènes de Lars von Trier, c'est du plan fixe par comparaison, mais j'ai survécu, et même bien ri, après une période d'adaptation de quelques minutes angoissantes: en gros, soit vous chopez la migraine direct, soit c'est bon.

And on the knitting front, I am still in the middle of a pinwheel sweater in blue mohair, and it's taking forever to complete. Hopefully before Christmas....

samedi 3 octobre 2009

Le rouge et le noir



After many months without a resident feline (apart from the lion king of my heart), the house is now again home to a four-legged creature, black as night and cute as can be, like all kittens, except even more so.
He had been called Fangio by his original hosts, as he's really quick off the mark, and we decided to keep the name. Although he is still quite small, and rather skinny, he looks like a real hunter, and has already scared off the neighbour's cat, who's twice his size.
Et le rouge, c'est cette magnifique surprise, arrivée par courrier express de Colombie Britannique, qui est l'oeuvre de l'adorable Heather, une âme-soeur de la Toile (et du fil et de la laine.) Pour remercier ses fidèles, elle les a gâtées, et mon lot, c'est donc ce sac japonisant, aussi beau à l'envers qu'à l'endroit, qui me permettra de transporter mes ouvrages avec style.

It reflects on her creative and lively serenity, and the rich colours of the flowery print filled my heart with a warm glow, on this beautiful early autumn day. Thank you Heather!

lundi 31 août 2009

Last of the lazy days

With the Opal yarn I got from Kelly in the Teachers' Swap I am knitting a pair of socks for my favourite physicist: nothing unusual, is it?

But I'm sure I'm the first KIP addict that has indulged their vice against this spectacular backdrop:

Les gorges de l'Ardèche, par une dernière après-midi de vacances, pour un petit crochet en revenant de chez notre vaillante collègue Marie-France qui pendait la crémaillère de sa nouvelle maison à Montélimar.

mardi 25 août 2009

Paranoïa

A few months ago, I sent out a box full of treasures only a knitting nut would truly appreciate to Canada, and it got mysteriously lost before reaching the lively Québecoise French-speaking kniterati will know as Biscotte.
I was disappointed and frustrated (and so was she),but I thought nothing more of it until last week, when something happened that made me believe my friendly little post office is haunted by a fiber hater:

Il y a sur Ravelry un nouveau groupe européen dont la raison d'être est le BAAH (bonne action au hasard, traduction très libre de RAK , random act of kindness). C'est une opération qui mêle la camaraderie un peu neuneu au cynisme profitationneur, comme dirait le LKP, dans un cocktail bizarre très représentatif de ce réseau. Pour le moment, j'ai surtout fait la camarade neuneu, en expédiant quatre enveloppes contenant de menus cadeaux à de parfaites inconnues, dont deux m'ont remerciée, une ne l'a sans doute pas encore reçu, et la dernière l'a reçue, après un avatar bien étrange.
En effet, elle qui demandait des échantillons de laines diverses pour sa formation de designer, s'est retrouvée avec trois tubes de crème anti-eczéma à la place de la laine que contenait mon enveloppe : il n'en restait plus qu'un seul bout, comme pour attester qu'il y en avait bien eu.

Maybe it is the revenge of the bank-robbing aliens who didn't like what I said about the blue balaclava, which I have finally managed to photograph, in its final form (aka Coachella):

lundi 17 août 2009

smile

Ce matin, voici ce que m'a dit ma tasse de café:


Evidemment, le flash lui a fait mal aux yeux!

dimanche 9 août 2009

I never watch TV

Except that with the summer holidays, my youngest is at home a lot, and he watches some strange programmes....


C'est ainsi que je me suis retrouvée à partager le canapé avec mon fils, devant "la boîte à musique", émission proposée par le jovial Zygel, que j'avais déjà entendu sur France Musique. Je l'ai prise en marche au moment où Arthur H déclarait d'un air un peu éteint, mais non totalement dénué de conviction, son amour pour la musique symphonique de Debussy et de Ravel.

Puis le quatuor Psophos, sans la jolie japonaise que nous avions croisée à Bordeaux au bras de Pierre (leader d'Ebène), a joué un petit bout de Brahms avec un clarinettiste chevelu, et Mikhail Rudy, un russe à la coupe encore plus perso, s'est assis au piano pour faire un catalogue "best of" de la musique slave comme s'il jouait dans son salon.

Pendant ce temps, la caméra venait se poser sur le visage de Catherine Lara, lunettes noires et violon blanc au garde à vous, et sur un personnage ténébreux, à la physionomie vaguement familière, dont la mâchoire se crispait de plus en plus, et le regard semblait se vitrifier avec l'heure qui avançait.

Nous nous sommes dit qu'il luttait contre le sommeil, et que toute cette musique classique n'était pas sa tasse de thé, jusqu'au moment où le présentateur l'appela auprès de lui. C'était Patrick Fiori, dont je n'ai jamais trop aimé les hurlements notre-damesques. Il vient paraît-il, de sortir un disque de thèmes de musiques de film, et a chanté "Jeux Interdits" avec Zygel au piano, avant de sortir un "duduk", instrument arménien dont il a fini à grand peine par sortir deux notes étranglées, gentiment charrié par son hôte.

C'est alors que j'ai compris que ce n'était pas le sommeil et l'ennui, mais un océan de stress qui montait dans ses yeux, à l'idée de se ridiculiser à jouer "au clair de la lune" sur sa flûte à bec après avoir entendu des pointures pareilles.

Du coup, je l'ai trouvé plutôt sympathique: s'il y a eu présomption dans le projet, on ne voyait plus qu'un brave petit gars mort de honte, traîné là par son équipe de promotion.

Mais je n'irai pas acheter son disque pour autant.

samedi 8 août 2009

WIPs and FOs

Non, ceci n'est pas une culotte pour sumo (comme gentiment suggéré par mon fils), ni une cagoule pour alien géant se préparant à attaquer une banque chez les schtroumphs. Il s'agit d'une nouvelle tentative de Coachella, l'irrésistible top que j'avais déjà tricoté il y a deux ans, avec un résultat assez médiocre.
Encouraged by the lovely versions made by Emma and Cristiana, I decided to give it another try, using a phildar bamboo yarn that's a little splitty, but drapes beautifully. It remains to be seen how it will behave after a wash.

And in the same tropical blue colourway, here is the new bookcase to go in the hall: a simple pine thing we picked up from a thrift shop for 6 euros, covered with Decopatch paper.

vendredi 7 août 2009

Gâtée (Ravelry Teachers' Swap)

Malgré mes résolutions je me suis engagée dans l'échange estival du groupe des Teachers who knit sur Ravelry. L'an dernier j'avais déjà été submergée de jolies choses venues de la dangereuse Las Vegas.


And this year I am the lucky recipient of an A+ package from Kelly of Woburn Sands, aka Tootsie2121, with masses of lovely yarn and a box of yummy chocolate, which is all gone now, would you believe it?

mercredi 22 juillet 2009

Lifecycle


When I took this photo last week, I meant it to illustrate the glowing feeling I'd got from sifting a load of fresh, rich compost from the bottom of the heap: you know, being part of this whole life process, new life springing from old waste and all that...

Mais cette semaine, c'est plutôt le côté "décomposition" qui s'impose à mon esprit, après les résultats du deuxième tour des municipales. Comme disait notre bon vieux Hamlet, il y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark...

And speaking of Denmark, I have embarked on the "Teachers who Knit summer swap" on Ravelry for the second year, and my partner is from a scandinavian country. I have ordered yummy yarn for her today, and I hope to find lots of fun little things to add in the parcel. Being a secret swap I don't know who my other partner is, but if he/she comes lurking around here:

HELLO PARTNER!


lundi 13 juillet 2009

Heaven help us!

Vers qui se tourner ce matin pour réclamer aide et miséricorde? Les résultats des élections nous ont laissés quelque peu moroses hier soir : abstention massive, comme on pouvait s'y attendre au vu des circonstances, et vote "utile", se concentrant sur les deux grosses listes, au détriment de notre petit projet alternatif d'alliance à gauche, sniff!

Heureusement que j'avais pu recharger les batteries pendant la dernière semaine, en suivant un stage de chant énergisant autour des chansons de Stevie Wonder.

Each of the eleven participants prepared one song and the others did the backing vocals. It didn't necessarily turn out the most musical or outstanding performance, but we had great fun:

video

samedi 4 juillet 2009

Les vacances (bis)


Enfin tombé des aiguilles, ce petit bustier tricoté en Phil tulle, léger, sympa, plutôt flatteur...

But of course there is a catch : I will have to touch nobody, and let nothing touch me while I wear it, as the yarn unravels at the slightest snag.

jeudi 2 juillet 2009

Les vacances



A post with pics, to give you an impression of our week-end near Saint-Rémy de Provence, to celebrate the arrival of summer.
Vous n'avez plus qu'à imaginer le crissement des cigales en bruit de fond.


Notre sécurité étant en péril, nous avons délaissé l'hôtel pour le restaurant où se produisait ce duo très subtil et swinguant:



And on Sunday afternoon, in the streets of Arles:

mardi 23 juin 2009

A votre bon coeur...

It is my pleasure to relay this message from a group of young chamber musicians (among whom, of course, dear and talented Cécile from Quatuor Voce) looking for sponsors in order to fund what may sound like a very unlikely project: a tour of Palestinian villages and refugee camps to play music and show films.


Si vous voulez apporter vous aussi votre soutien matériel à l'association fj2d, vous trouverez la marche à suivre ici. Avis aux radins, ou pour encourager à donner plus, ces dons sont en partie déductibles de vos impôts sur le revenu (si vous avez la chance de gagner assez d'argent pour en payer).

dimanche 21 juin 2009

Here we go again



Il y a quelques jours, l'élection municipale d'Aix-en-Provence a été invalidée, pour cause de propos homophobes tenus par la candidate Joissains qui a été élue maire, celle qui n'apparaît jamais sur les photos officielles qu'affublée d'une imposante croix genre Rois maudits de la grande époque ORTF, au mépris, me semble-t-il, de la loi sur les signes religieux, mais c'est une autre affaire...

Anyway, it means we're going to be canvassing and pasting posters and having lengthy political meetings again, and this time we're running on a joint platform with the Communist Party, the new Left (ex-Socialists who finally got wise about how "socialist" their party really was) and our own Anticapitalist Party.

La liste des candidats est en gestation, mais le bébé a un nom et bientôt un visage:

Les élections sont prévues pour le 12 et 19 juillet.

vendredi 12 juin 2009

Retrouvailles

It's been a few weeks, busy days with a lot of work and family events, not to mention elections and shows with the choir, so there was little time to post.

In the meantime, I have finished my friend Jacqueline's cropped cardigan, been to Paris to see my mother and deliver her birthday present, a sewing machine, spent a couple of mornings canvassing for the European elections, but the most exciting event was to finally find something I had practically given up on:



Crimson Glory, le rosier grimpant victime de l'agrandissement de notre terrasse, fauché par un maçon très compétent, mais peu versé en jardinage, qui après son forfait était certes un peu contrit, mais pas trop, car, me dit-il, il y avait "plein de pousses qui partaient du pied". Il ne savait pas qu'en dessous du point de greffe, nous n'aurions plus que l'églantier de base.

Après de vaines recherches, nous avons planté Zéphyrine Drouin au coin de la terrasse, pour remplacer le parfum délicieux du rosier rouge dont je ne savais pas le nom, puisqu'il était déjà là à notre arrivée dans la maison. Et puis au jardin d'Albertas le mois dernier, j'ai retrouvé la puissante fragrance sur le stand d'un rosiériste de le Drôme, et nous avons ramené chez nous la gloire écarlate. Il ne reste plus qu'à choisir un nouveau hâvre pour l'installer, ou déménager Zéphyrine, mais pour cela mieux vaut attendre l'automne.

dimanche 17 mai 2009

Bread and news


Dimanche matin, un petit tour au village avec les chansons du TGGG à réviser dans les oreilles.
Et au retour dans le filet tout neuf, très librement inspiré d'Elisa nest tote, du pain de campagne dans son sachet de kraft, et des nouvelles du monde.

Today is IDAHO, and the French government has just announced transsexuals will no longer be considered as nutcases. About time, you might think, after all this is the 21st century! Well, it seems that most countries do not regard choosing one's gender identity as a basic, obvious, inalienable right. And if you look at the Russian government's attitude to the Moscow gays who wanted to stage a march for the Eurovision contest yesterday, there still is a long way to go...

samedi 16 mai 2009

Which side are you on?


Cet après midi à Marseille, il y a eu une projection du film de Ken Loach sur la grande grève des mineurs de 1984, en présence du réalisateur et de son scénariste Paul Laverty et organisée par le NPA et la librairie PAIDOS. La salle de l'Espace Julien, généreusement prêtée pour l'occasion était pleine à craquer, et on a même refusé l'entrée à des gens, tant l'affluence était considérable.

Le film "Which side are you on?", en deux parties, est un documentaire tourné pour la télé en pleine grève des mineurs dans le Nord de l'Angleterre, et n'a pas été diffusé lors de sa création, mais seulement quelques mois plus tard, alors que son impact ne pouvait guère plus changer le cours des choses.

It is hard to remember how brutal Margaret Thatcher's handling , or should I say manipulating, of the whole thing was, and twenty-five years on it is heartbraking to be reminded how that crisis marked the unraveling of the labour rights that had been bitterly fought over for more than a century.
The film focuses on the poems and songs composed by ordinary working people, the pitmen and their wives, singing of their struggles, their hopes and their pride. To think that many of those people lost their jobs and never found another, and that some families now have three generations on the dole, so that deregulated capital could take over the world and push it to the brink as we can see today....

Ken Loach looked sweet and utterly English, perched awkwardly on his chair. He joked about how difficult it was to call himself a revolutionary on the way to the world's most glamorous film festival at Cannes, where he is showing his latest movie about and with Eric Cantona, a native of Marseille.


Le débat a été l'occasion de former des voeux (pieux?) sur l'unité de ceux qui veulent changer le monde, mais ce qui m'a le plus touchée, plus que la révolte ressentie à la vue des brutalités policières délibérées, c'est le lyrisme qu'exprimaient ces dizaines de petites gens qui répondaient aux épreuves matérielles imposées par la situation ( perte de ressources, d'activité, violences policières) par des chants et des poèmes : c'est bien la culture, l'art, la musique, qui sont les derniers remparts de l'humanité, et dans notre monde noyé de matérialisme, il faut toucher du doigt à quel point ils sont nécessaires. La poésie est bel et bien "une arme chargée d'avenir" comme disait Gabriel Celaya.

Céréales: Gather ye together first the tares, and bind them in bundles to burn them

Ce matin l'intello qui se la pète que je suis écoutait France Culture en prenant son petit déjeuner, et un intello qui ne se la pétait pas m'a appris bien des choses sur les céréales, mais pas celles qui agrémentent mon bol de sojasun.

And it reminded me of an episode a couple of years back, at a parents' meeting at school, in which our head was the victim of one of his typical Freudian slips. Well, that's how we interpreted it at the time, for like all people with an oversized ego, he has an oversized Id lurking beneath the surface, grabbing all opportunities to come out, and we are always on the lookout for these moments when our headmaster's unconscious thoughts are aired, usually without him realising, even after he's said "the wrong thing"(ie what he really thinks).

Le proviseur expliquait donc à des parents médusés, et des profs discrètement écroulés de rire, que dans son établissement "on prenait le bon grain pour en faire de l'ivraie". Bonjour M. Freud, nous sommes nous dit. Mais grâce à Pierre Sellenet de la garance voyageuse, j'ai compris la véritable portée libertaire du message ainsi délivré: l'ivraie enivrante est une plante aux vertus psychotropes, jadis employée dans des rituels initiatiques, comme par exemple le peyotl d'Amérique centrale.


Notre grand chamane nous montrait donc notre mission proprement religieuse: arracher ces jeunes esprits au carcan du consensus , de la voix tracée, de l'ornière du bien pensant, du bon grain valeur marchande fondatrice de notre société judéo-chrétienne où l'homme gagne son pain à la sueur de son front, et mener nos ouailles vers l'ivresse libératrice de l'anarchie, les yeux et les sens ouverts par notre enseignement.

Mais il n'est pas trop tard: j'irai sur le site commander des graines pour pouvoir semer cette précieuse plante, que l'on appelle aussi la zizanie.

samedi 9 mai 2009

L'hirondelle...

Elle a fait le printemps, et malgré son air légèrement gothique (dixit mon resident evil), elle a mis de la joie dans mon coeur.

Je vous présente donc le châle "Swallowtail" terminé et bloqué, ma première réalisation en KAL.


I haven't posted for a few days, because when you're on holiday, everybody knows time is short. We went up to Paris for the May Day week-end, where we stayed with my mother, visited a marvellous exhibition at the Musée Dapper of African art, rambled around les Grands Boulevards, met up with family and friends, and I checked out the weekly knitting group at l'OisiveThé, which happens to be just around the corner from where my mother lives.

L'ambiance parisienne du groupe de tricoteuses se démarque de Marseille comme le Patio de Shéhérazade diffère d'un salon de thé légèrement branché tenu par une Américaine de Paris, mais grâce à ma voisine italienne je me sentais encore un peu au sud (sinon à l'ouest).

The obtrusive presence of a TV crew of two from France 24 didn't really help to make the atmosphere relaxed: a silly reporter wanted to know if we'd taken up knitting because of all the celebs that do it (except nobody could think of a knitting celebrity's name), and the macho cameraman sought comfort in talking to the only male present, who happened to be the waiter. He asked him whether he had a rough time with all these chicks with sticks around him.

Autant dire que je ne regrette pas trop amèrement de ne pas avoir le cable pour voir le reportage qui en sera sorti, car il doit être assez affligeant. En outre, vu la concentration de jolies étudiantes américaines, nettement plus télégéniques que moi, je ne risque pas d'être reconnue. Ouf!

samedi 18 avril 2009

Couleur lilas


Cette année le printemps est chiche, mais j'ai pu tout de même rassembler le premier bouquet de lilas de l'année. Il n'y en aura peut-être pas beaucoup, hélas...

And I've joined my first KAL, on Ravelry, with one of the less likely groups, of which I am a proud member. It is true that most of my fellow "Knitters of the Caribbean" reside in less balmy climes than our original islands, and therefore do not restrict our projects to lacey cotton tops. We are working on the Swallowtail Shawl, and mine at the moment looks like this:


Et cette jolie laine, (Sheepaints Sock'n Go), reçue de Kiki de Wiesbaden au cours du dernier Scarf Exchange Swap, se marie parfaitement avec le lilas.

mercredi 15 avril 2009

Les jolies filles et les légionnaires

According to a distinguished musical critic from The Strad, Quatuor Voce are "two very attractive young ladies and two men out of the Foreign Legion".

Les voici donc, prêts à sortir leur disque d'oeuvres de Schubert:

lundi 13 avril 2009

Primavera





On n'y croyait plus, mais ce matin il y avait du soleil: premier jour lumineux en une semaine. Alors j'ai pris des photos des fleurs dans ce qui ressemble de plus en plus à un grand espace de liberté végétale (pour ne pas dire un début de jungle): mon "jardin".


This project only looks dangerous: the spikes poking out all over the place will go away soon. It is a cropped lace cardigan for my friend Jacqueline, who complimented me on the first edition, which is now worn by my eldest son's ex.

samedi 11 avril 2009

London calling

Voici déjà une semaine presque que nous sommes revenus, et je n'ai guère eu le temps pour poster des nouvelles de la vie qui va, pas trop mal en plus: nous étions à Londres pour les demi-finales et la finale du grand concours de quatuors à cordes que Voce présentait, le dernier concours, le plus prestigieux aussi de leur jeune et néanmoins brillante carrière.

We had assumed, rightly, that they would sail through the first round, and as our train pulled into Victoria, we got the message from Cécile (second violin) that they were playing the semi-finals. So we went to listen to them the next day at Wigmore Hall, and again on Sunday night for the final, in which they got second prize, to our and many other spectators' surprise, because very clearly, they were the best.

Le quatuor était bien sûr un peu dépité de ce résultat, d'autant qu'ils semblent abonnés à cette seconde place; mais les critiques étaient élogieuses, et au nombre de leurs qualités multiples et variées, ils ont ajouté dorénavant une bonne dose de philosophie, qui leur permet d'envisager la suite sans amertume excessive.

We had very little time for visits, but I did manage to drag my fellow-traveller into Liberty's, and to the yarn department in Lewis's, where a little knitting meet-up was in progress :

:

jeudi 2 avril 2009

Gâtée (Ravelry Scarf Exchange)


Le dernier, promis, j'avais dit que je n'en referai plus, de swap. Mais quand vous arrive, sagement empaquetée de kraft réglementaire , soigneusement rangée dans un carton recyclé d'Amazon, qui a déjà franchi plusieurs frontières et que je réutiliserai avec d'autant plus de plaisir, une surprise aux couleurs de Pâques, du vert printemps, du rose, du jaune citron, les résolutions vacillent.

My pal this time is named Kiki and she's from Wiesbaden. She's woven a very smart, drapey scarf in subtle greens and greys and yellows, picked some beautiful hand painted sock yarn in a vibrant purple colour, and packed the box with lots of little goodies that a dedicated knitter cannot fail to love: special fiber soak, needles, a pattern for fingerless gloves, and more goodies that everybody will appreciate.

Les petits lapins en chocolat n'ont pas tous survécu jusqu'à l'heure de la photo, je dois l'avouer.

lundi 30 mars 2009

It's all right


Il y a deux jours, j'ai eu la bonne idée d'aller prendre en photo ces quelques fleurs, pour témoigner qu'il y a un printemps quelque part, qui voudrait bien qu'on lui laisse un peu de place, entre les trois jours de mistral glaçant et les deux jours de crachin d'automne qui ont fait notre semaine dernière.


And to go with the flowers, a memory that does not fade: George Harrison's song from my teenage years, unplugged.


dimanche 22 mars 2009

Sexisme partout...

Un relais salutaire, du blog de Kokolat:

Chiffres trouvés sur le site du ministère de la famille :

- Les violences conjugales

  • En 2007, 166 femmes sont décédées sous les coups de leur conjoint

  • 410 000 femmes majeures ont déclaré avoir été victimes de violences physiques de la part d’un conjoint ou ex-conjoint en 2005 ou 2006

  • L’estimation du coût des violences au sein du couple est d’au moins 1 Md d’euros

- Les violences au travail

  • 17% des femmes (1 femme sur 6) se plaignent de pressions psychologiques au travail, 8,5% d’agressions verbales.

  • 2 % des femmes dénoncent des agressions (attouchements, tentatives de viol et viol) et du harcèlement d’ordre sexuel (avances, attouchements, exhibitionnisme…).

- Les mutilations sexuelles féminines, les mariages forcés

  • 65 000 femmes et fillettes sont mutilées ou menacées de l’être.

  • 70 000 adolescentes de 10 à 18 ans sont potentiellement menacées de mariage forcé en IDF et dans six départements à forte population immigrée, Nord, Oise, Seine-Maritime, Eure, Rhône, Bouches-du-Rhône (estimation du GAMS, Groupe pour l’abolition des mutilations sexuelles)

- Les viols, les agressions sexuelles

  • 260 000 femmes ont été victimes de violences sexuelles hors ménage en 2005 ou 2006,

  • On estime que 130 000 femmes ont été victimes de viols en 2005 et 2006

Et là, je tombe sur le texte d'une chanson incitant à la violence conjugale.

Il m'est insoutenable de mettre sur ce blog les paroles de cette chanson... vous pouvez la lire , sur mon "blog de colère" que je partage avec Soleillade.

Ce rappeur sera en concert au printemps de Bourges... j'ai envoyé un mail à la programmation, et je vous invite à en faire autant.

jeudi 19 mars 2009

Marching-in-March bag

Marching in March is tons of fun but...

Le printemps est capricieux, et la manif de printemps peut être tour à tour inondée de soleil ou balayée de mistral, ou les deux en même temps; on poireaute à des coins de rue ombragés, puis on défile en pleine lumière, réchauffés par un enthousiasme contagieux.

You leave home on a frosty morning, with the welcome comfort of a woolly scarf around your neck, and find yourself sweltering by midday on a Marseille dockside.

But I have the solu
tion:
Levée dès potron-minet, j'ai prestement confectionné avant de partir le sac-pour-manifester-au-printemps, inspiré des sacs de bonze: il peut accueillir au départ les lunettes de soleil, la crème, le bouquin au cas où il faille attendre le bus, puis en cours de route l'écharpe, puis le blouson, puis le pull, au fur et à mesure de la montée en puissance de la mobilisation...

Et même l'appareil photo pour rapporter des souvenirs.

En France quand il y a une grève...

Last year President Sarkozy proudly claimed that thanks to his union-bashing policies, strikes in France now go quite unnoticed. See for yourselves:


There is none so blind, they say...

Aujourd'hui à Marseille, encore plus de monde qu'en janvier, je pense.

lundi 16 mars 2009

Les départs et les arrivées

Arrivé, mais pas chez moi, le paquet que j'ai envoyé à Shelley, une canadienne du Nouveau Brunswick, qui était ma partenaire assignée du Ravelry Scarf Exchange. Il contenait quelques babioles, savon, thé, chocolat, et l'écharpe éponyme, portée ici par ma nièce, avant son départ vers ces latitudes brumeuses.

Et puis sur le départ, ma contribution à l'opération layette d'avril.

dimanche 15 mars 2009

In (between) stitches

Le printemps est là; c'est quasi-officiel. On ne s'entend plus dans le jardin, avec les incessantes criailleries des oiseaux sur toutes les branches: ça sifflote, ça gazouille, ça trille, et enfin sont noyés dans cette joyeuse marée sonore les sinistres craquétements des pies.


Comme annoncée, une photo de mon fils dans son pull marin.

And I have finally stitched the last seam in Babette: now I need to crochet a border, but it should be a comparatively pleasant task. I can do it with the blanket gracefully draped on my lap, graciously acknowledging compliments.

Bon, quittons le fantasme pour revenir à la dure réalité: il y a des copies à corriger, des cours à préparer, et des mamans démunies à aider. Il y a des chercheurs à soutenir, des drapeaux à brandir, notre vie à construire.

Le printemps sera chaud.