mercredi 25 février 2009

Black-out

Il est temps de se réveiller. Aux termes de la loi dite Hadopi, la créature en question, haute autorité administrative appelée à préserver les intérêts des marchands de soupe (Universal et consorts), aura la haute main sur votre connexion internet et pourra la peindre en noir si elle l'estime nécessaire, sans que le pékin que vous êtes ne puisse rien y redire.

Ce sont les copines de Tricofolk qui en parlaient hier.

Apparently our Kiwi friends were facing a similar threat (section 92a of the copyright law), and managed to defeat the bill thanks to an internet blackout campaign.

The black block on the right-hand side is my contribution to the black-out; it was supposed to be animated, but this computer-challenged blogger only managed a very fixedly black banner.

1 commentaire:

Marie a dit…

Oh merci pour tes encouragements de patience ! Je viens de lire "Non jeff t'es pas tout seul " et vraiment ces quelques mots me redonnent la pêche ;o)